• RSS订阅 加入收藏  设为首页
外语频道

Trump avoue que les états-Unis avaient lancé les recherches sur le vaccin contre le COVID-19 le 11 janvier 2020

时间:2020/5/17 23:18:04   作者:   来源:CGTN   阅读:9506   评论:0
内容摘要:Le mystère persiste toujours quant à la période précise de l'apparition du COVID-19 aux états-Unis. Le président américain Donald Trump a av...
Trump_avoue_que_les_états-Unis_avaient_lancé_les_recherches_sur_le_vaccin_contre_le_COVID-19_le_11_janvier_2020

Le mystère persiste toujours quant à la période précise de l'apparition du COVID-19 aux états-Unis. Le président américain Donald Trump a avoué, dans une déclaration faite le 15 mai, que les états-Unis avaient lancé les recherches sur le développement du vaccin contre le COVID-19 le 11 janvier 2020. Selon le locataire de la Maison Blanche, la découverte du vaccin interviendra vers la fin de l'année 2020. Si cette annonce n'a rien de particulier, c'est la date du 11 janvier qui retient plus l'attention du public et suscite des interrogations.

Trump_avoue_que_les_états-Unis_avaient_lancé_les_recherches_sur_le_vaccin_contre_le_COVID-19_le_11_janvier_2020

L'épidémie a pris véritablement de l'ampleur aux états-Unis à partir de la mi-mars, deux mois plus tard que la date du lancement des recherches relatives au vaccin annoncée par le président américain.

Le 12 janvier, la Chine a communiqué la séquence complète du génome du nouveau coronavirus avec l'OMS. Comment les Américains pouvaient-ils commencer leurs recherches sur le vaccin un jour avant la communication de la Chine?

Par manque des mesures adéquates contre le COVID-19, les états-Unis sont devenus dans un clin d'œil le nouvel épicentre de la pandémie. Après avoir plusieurs fois accusé la Chine de dissimuler des informations sur l'épidémie, Donald Trump avoue que les Américains étaient déjà dans le développement du vaccin. Est-ce par prémonition que les états-Unis avaient débuté leurs recherches? Une interrogation qui nécessite des explications. C'est ce dont le monde a actuellement besoin.

Beaucoup d'internautes américains ont réagi à cette annonce. C'est le cas de David Tam qui a tweeté : « Trump était donc au courant depuis le 11 janvier. Mais il n'a rien fait pendant deux mois. »

Trump_avoue_que_les_états-Unis_avaient_lancé_les_recherches_sur_le_vaccin_contre_le_COVID-19_le_11_janvier_2020

D'autres encore disent ne rien comprendre de l'incohérence du discours de Trump. Voici la question posée par Bionca-Lori, un internaute américain: « La Maison Blanche peut-elle fournir des explications? Comment les scientifiques ont-ils commencé à développer le vaccin le 11 janvier, alors qu'on avait encore besoin des informations précises de la part de la Chine. Qui selon vous a caché des informations? D'ailleurs, pourquoi n'avez-vous pas demandé directement aux diplomates chinois lors de leur visite à la Maison Blanche le 15 janvier? »

Trump_avoue_que_les_états-Unis_avaient_lancé_les_recherches_sur_le_vaccin_contre_le_COVID-19_le_11_janvier_2020

Les états-Unis ont-ils caché la vérité? Les preuves sont multiples et le temps nous éclairera davantage sur la situation.

Selon des reportages publiés dans le journal « The Palm Beach Post » et d'autres médias américains, des cas similaires au COVID-19 ont apparu en Floride dès janvier 2020, deux mois plus tôt que la déclaration du premier cas par les autorités sanitaires américaines.

Selon les données du gouvernement de l'état de Floride que s'est procurées « The Palm Beach Post », du janvier au février, 171 personnes ont été soupçonnées d'avoir été contaminées par le COVID-19. Pourtant le 4 mai, le gouvernement de l'état de Floride a supprimé sur son site officiel l'information liée à ces 171 cas soupçonnés sans donner des explications.

Le site d'information Business Insider a publié le 12 mai un article dans lequel il affirme l'existence en décembre 2019 des premiers cas du COVID-19 aux états-Unis, et l'erreur grave qu'a commis le gouvernement américain, c'était de se focaliser sur la Chine depuis le début de la propagation du virus.

Le maire de Belleville de l'état de New Jersey Michael Melham a récemment déclaré qu'il avait contracté le COVID-19 en novembre dernier, et son médecin a cru que c'était de la grippe, étant donné que c'était pendant la saison de grippe.

(Source : RCI)


 

中非日报

 

蜀ICP备12010380号