• RSS订阅 加入收藏  设为首页
外语频道

L'administration Trump fait des états-Unis un obstacle majeur à la lutte mondiale contre le COVID-19, selon des médias occidentaux

时间:2020/5/16 4:33:21   作者:   来源:CGTN   阅读:9382   评论:0
内容摘要:Michael H Fuchs, chercheur principal auCenter for American Progress, un groupe de réflexion américain, a indiqué le 12 mai que l'administrat...

L'administration_Trump_fait_des_états-Unis_un_obstacle_majeur_à_la_lutte_mondiale_contre_le_COVID-19,_selon_des_médias_occidentaux

Michael H Fuchs, chercheur principal au Center for American Progress, un groupe de réflexion américain, a indiqué le 12 mai que l'administration Trump avait fait des états-Unis un obstacle majeur à la lutte mondiale contre l'épidémie de COVID-19. 

L'administration_Trump_fait_des_états-Unis_un_obstacle_majeur_à_la_lutte_mondiale_contre_le_COVID-19,_selon_des_médias_occidentaux

Selon l'article, l'inertie de Trump dans la réaction contre l'épidémie a non seulement aggravé la propagation féroce du COVID-19 aux états-Unis et conduit à un grand nombre de décès, mais elle rend également plus difficile la réponse mondiale à la crise épidémique, avec un coût humain peut-être encore plus mortel. 

La pandémie de COVID-19 est une crise commune à toute l'humanité et, en ce moment critique, les pays du monde doivent renforcer la coopération et travailler ensemble pour vaincre ce virus. Mais l'administration Trump a fait des états-Unis un obstacle majeur à la lutte mondiale contre l'épidémie de COVID-19. 

Selon l'article, le Programme alimentaire mondial affirme qu'en plus des victimes causées par le COVID-19 lui-même, l'épidémie pourrait également provoquer une grave famine, ce qui entraînerait la mort de plus de personnes. Les états-Unis auraient dû prendre l'initiative de demander une aide aux pays en développement pour les aider à faire face à l'épidémie, mais l'administration Trump n'a guère prêté attention aux besoins urgents dans le monde, elle est allée jusqu'à empêcher le G20 d'agir. 

En raison de la pandémie du COVID-19, le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies a appelé à un cessez-le-feu mondial, soulignant la nécessité de se concentrer sur la lutte contre la pandémie. La résolution nommée "cessez-le-feu mondial pour lutter contre la pandémie" a obtenu le soutien de tous les pays. Cependant, au moment où le Conseil de sécurité a dû se prononcer sur cette résolution, tous les pays ont voté pour, à l'exception des états-Unis qui s'y sont opposés. Cette décision a choqué les 14 autres membres du Conseil. De telles résolutions n'intègrent jamais les intérêts d'un pays membre en particulier. Elles visent davantage à exprimer une bonne volonté commune. Par le passé, elles n'ont jamais été rejetées. Dans le même temps, le gouvernement américain a continué à imposer des sanctions à deux pays, l'Iran et le Venezuela, sans prendre en considération leur situation économique fragile.

Le 4 mai, l'Union européenne a organisé une réunion en ligne afin de collecter des fonds pour développer de nouveaux traitements et pour accélérer la recherche d'un vaccin contre le nouveau coronavirus. Une initiative qui a permis une levée de fonds en provenance des quatre coins du monde. Mais les états-Unis n'y ont pas assisté et n'ont pas apporté de réponse officielle ni de soutien financier.

Selon l'article, dès le début de l'épidémie, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d'alarme pour appeler la communauté internationale à travailler activement en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie. Quand l'épidémie s'est propagée dans le monde entier, au lieu de coopérer avec l'OMS, l'administration Trump a commencé à attaquer l'OMS pour dissimuler ses propres erreurs de gestion de la crise, et a suspendu le financement américain de l'OMS au beau milieu de cette crise mondiale.

L'arrêt du financement qu'effectuait le gouvernement de Donald Trump a suscité de nombreuses critiques du grand public. Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré qu'en ce moment, on avait besoin d'une coopération internationale dans laquelle l'OMS joue un rôle essentiel. La rupture du financement de l'OMS effectuée par la partie américaine constitue un obstacle majeur pour la communauté internationale dans la réponse à la crise du coronavirus.

Pour l'instant, la situation épidémique aux états-Unis est très grave, avec un nombre de décès et de cas confirmés beaucoup plus élevé que dans d'autres pays. Cependant, le gouvernement de Trump essaie toujours de trouver tous les moyens pour se soustraire à ses propres responsabilités et de cacher sa faillite dans le contrôle de l'épidémie dans le pays en détournant l'attention du peuple américain et en s'efforçant de faire endosser la responsabilité à la Chine avec toutes sortes de mensonges.

CNN a publié une partie de l'émission télévisée présentée par Fareed Zakaria le 19 avril. Il a dit que l'accusation du gouvernement américain envers la Chine ne servirait  pas à résoudre le problème, les déclarations de Donald Trump, contradictoires du début à la fin, décontenancent les autres pays, qui n'arrivent pas à démêler le vrai du faux. Le mauvais jugement du gouvernement de Trump a provoqué la forte éruption épidémique de coronavirus aux états-Unis ; pour détourner l'attention des critiques, les états-Unis ont décidé d'accuser la Chine afin de dissimuler leur responsabilité dans leur mauvaise réaction. 

Les accusations des états-Unis à l'endroit de la Chine n'effaceront pas les résultats anti-épidémiques réalisés par le peuple chinois grace à un travail acharné, ni n'aideront le travail de prévention de l'épidémie aux états-Unis. Cette action ne fera que révéler davantage les intentions sinistres des états-Unis et leurs graves problèmes intérieurs, et causer fréquemment des frictions et des obstacles dans la lutte contre l'épidémie à l'échelle mondiale.


 

中非日报

 

蜀ICP备12010380号