• RSS订阅 加入收藏  设为首页
外语频道

La Chine a gagné du temps pour la bataille mondiale contre le coronavirus, selon une étude publiée sur "Nature" et menée par une équipe internationale

时间:2020/5/13 21:57:52   作者:   来源:CGTN   阅读:9492   评论:0
内容摘要: Nature a publié le 4 mai une étude réalisée par une équipe de recherche internationale composée d'équipes de Grande-Bretagne, de Chine et d...
La_Chine_a_gagné_du_temps_pour_la_bataille_mondiale_contre_le_coronavirus,_selon_une_étude_publiée_sur_"Nature"_et_menée_par_une_équipe_internationale

Le journal scientifique Nature a publié le 4 mai une étude réalisée par une équipe de recherche internationale composée d'équipes de Grande-Bretagne, de Chine et des états-Unis. L'étude, menée au moyen d'une modélisation, montre que les trois principales interventions non pharmaceutiques pratiquées en Chine ont non seulement freiné la propagation du coronavirus en Chine, mais ont également permis de gagner du temps pour le reste du monde. L'étude souligne que s'il n'y avait pas eu d'intervention forte non pharmaceutique, le nombre de cas de coronavirus en Chine serait 67 fois plus élevé.

Cette recherche est publiée sur le site officiel de Nature sous la forme d'un aperçu précoce de l'article. Selon une pratique usuelle, pour les résultats de recherche importants ayant un impact, Nature publie les documents concernés en ligne sous la forme d'un "aperçu précoce" avant la mise en page, afin que les lecteurs puissent accéder aux résultats pertinents des recherches aussi rapidement que possible.

La recherche a été menée par l'Université de Southampton, l'Université Fudan, le Centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan, l'Université Harvard, l'Université Johns-Hopkins et de nombreuses équipes de recherche. Les chercheurs ont utilisé une méthode d'épidémiologie et les données anonymes des activités humaines, afin d'établir un modèle qui prenne en compte les réseaux de déplacements fréquents afin de simuler les évolutions de l'épidémie en fonction des plans d'intervention de tous les pays. Selon cette modélisation, si des mesures d'intervention non pharmaceutiques n'avaient pas été prises, le nombre de cas confirmés de coronavirus en Chine serait 67 fois plus élevé.

L'article souligne qu'il n'est pas réaliste d'espérer trouver des médicaments efficaces en quelques mois pour une nouvelle maladie infectieuse. Les ressources médicales actuellement limitées ne suffisent pas pour traiter tous les cas. Par conséquent, les interventions non pharmaceutiques sont un élément important de santé publique pour répondre aux épidémies. Les interventions non pharmaceutiques de la Chine comprennent trois grandes catégories : la restriction des voyages interurbains, l'identification et l'isolement rapides des cas, la restriction des contacts et la distanciation sociale.

Selon le modèle, si les interventions non pharmaceutiques prises par la Chine avaient été mises en application une semaine plus tard, le nombre de cas contaminés aurait été multiplié par 3 par rapport à ce qu'il est maintenant ; et trois semaines plus tard, celui-ci aurait été multiplié par 18.

Selon les résultats des chercheurs, l'intervention non pharmaceutique a beaucoup contribué à enrayer la propagation de la pandémie en Chine. La mise en place d'un temps assez tôt dans le traitement a diminué la gravité de l'explosion de l'épidémie et a limité le champ géographique de l'épidémie. Les mesures variées et puissantes de la lutte contre l'épidémie ont évité des situations plus graves, et ont freiné la vitesse de la propagation du nouveau coronavirus dans le monde entier. La Chine a offert un temps de préparation pour que la propagation du virus soit freinée et que son influence soit atténuée dans d'autres régions du monde.

(Photo : VCG)


 

中非日报

 

蜀ICP备12010380号