• RSS订阅 加入收藏  设为首页
外语频道

Interview exclusive accordée par le premier auteur du rapport sur les variantes du coronavirus de l’Université de Cambridge : aucune preuve ne montre que le coronavirus est originaire de Wuhan

时间:2020/4/14 2:40:53   作者:   来源:   阅读:9527   评论:0
内容摘要:Le 8 avril, un article intitulé «Phylogenetic network analysis of SARS-CoV-2 genomes» est paru dans le «Proceedings of the na...

Le 8 avril, un article intitulé «Phylogenetic network analysis of SARS-CoV-2 genomes» est paru dans le «Proceedings of the national academy of sciences of the United States of America». Cette thèse a été écrite par une équipe composée de chercheurs allemands et britanniques, sous la direction de Peter Forster, docteur honoris causa de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni.

Récemment, CGTN a interviewé le docteur Peter Forster par vidéotéléphone pour lui demander des explications sur le contenu de ses recherches.

Selon Forster, l’objectif de cette recherche est de déterminer «le type du virus d’origine».

Les chercheurs ont analysé 160 données du génome de SARS-Cov-2 datées du 24 décembre 2019 au 4 mars 2020, et ont découvert 3 principales variantes de SARS-Cov-2, et les ont nommées respectivement type A, type B et type C, en fonction de leur variation en acide aminé.

Selon lui, quand l’épidémie de COVID-19 s’est manifestée à Wuhan, le génome découvert en premier était juste du type B, et les chercheurs ont pensé par erreur qu’il s’agissait du virus d’origine. En fait, ce n’est pas correct. Le type A, serait le virus d’origine, et pourtant, à Wuhan, la présence du virus de type A était très rare, alors que le virus de type B était le plus répandu lors du pic de l’épidémie à Wuhan. Nous savons aussi que le virus de type B a ensuite muté en type C.

Par conséquent, le génome viral prélevé à Wuhan le 24 décembre 2019 ne peut pas révéler exactement l’origine de l’épidémie.


 

中非日报

 

蜀ICP备12010380号