• RSS订阅 加入收藏  设为首页
外语频道

Premier ministre australien : Les Etats-Unis constituent la plus grande source d’infection en Australie et la lutte contre l’épidémie de COVID-19 monte en grade

时间:2020/3/23 0:21:57   作者:   来源:   阅读:9161   评论:0
内容摘要:Durant la dernière semaine, l’épidémie de COVID-19 s’est aggravée en Australie. Le rythme de la croissance des cas de COVID-19 confirmés a a...

Durant la dernière semaine, l’épidémie de COVID-19 s’est aggravée en Australie. Le rythme de la croissance des cas de COVID-19 confirmés a atteint plus de 100 nouveaux cas par jour en Australie, alors que les cas importés de l’étranger et les cas transmis dans les communautés ne cessent d’augmenter. Le nombre des cas accumulé a déjà dépassé mille. Presque tous les jours, le gouvernement de Morrison met en application de nouvelles mesures de prévention et de contrôle.

Le 1er mars, l’Australie ne comptait qu’une vingtaine de cas confirmés de COVID-19 avec une augmentation de quelques nouveaux cas par jour. Cependant, avec la croissance rapide de l’importation de l’étranger des cas et la propagation dans les communautés, le nombre des cas confirmés quotidiennement a atteint une ou quelques centaines à partir du 18 mars. A 14 heures (heure locale) du 21 mars, le nombre total des cas confirmés en Australie était de 1 073. Malheureusement, tant le gouvernement que les spécialistes de la santé publique australien pensent que le pire de l’épidémie de COVID-19 n’est pas encore arrivé.

«The SydneyMorning Herald» a rapporté le 16 mars que le gouvernement de Morrison avait estimé que l’épidémie de COVID-19 en Australie pourrait, dans le pire des cas, tuer près de 150 000 personnes.

Selon le site d’information Radio 9, le Premier ministre Morrison a déclaré dans une interview à la Radio 2GB accordée le matin du 20 mars qu’environ 80% des cas confirmés de COVID-19 en Australie sont importés de l’étranger ou ont eu des contacts directs avec des personnes rentrées de l’étranger. Parmi ces cas, «la plupart des cas sont d’origine américaine». « Je pense que rien n’indique que n’importe quel pays, dont la Chine, fasse délibérément quelque chose», a déclaré M. Morrison dans son interview. Les propos de Morrison ont été interprétés par de nombreux médias comme un signal de l’inaction de l’administration de Trump dans le contrôle de l’épidémie.

Pour la première fois, le gouvernement de Morrison a déclaré le 18 mars l’état d’urgence en matière de biosécurité humaine en Australie en vertu de « La loi sur la biosécurité ». Morrison a donc annoncé l’ordre d’interdiction de quitter le territoire australien, selon lequel, tous les Australiens ne sont pas autorisés à sortir du territoire. Il s’agit de la première fois de lancer un tel ordre dans l’histoire de l’Australie.

Le 19 mars, Morrison a annoncé que tous les ressortissants non-citoyens australiens et non-résidents permanents en Australie sont interdits d’entrer en Australie à partir du 20 mars, à 21 heures précisément, et impose une période stricte d’auto-isolement de 14 jours pour les immigrants qui ne sont pas soumis à cette interdiction. Morrison a également déclaré récemment qu’il envisageait de fermer la zone d’éclatement du nouveau coronavirus et de limiter la circulation des personnes dans cette zone.

Pour lutter contre l’épidémie, le gouvernement australien s’est également engagé à maintenir la distance sociale et à limiter strictement les réunions à l’intérieur des salles.


 

中非日报

 

蜀ICP备12010380号